hypnotiseur- magnetiseur-cannes

L’acupuncture ou acuponcture1 (du latin médical du XVIIe siècle « acupunctura » formé de acus, « aiguille » et punctura, « piqûre ») est un système thérapeutique dont les origines historiques sont très liées avec la tradition médicale chinoise et qui consiste en une stimulation de zones précises de l'épiderme : les « points d’acupuncture (en) ».


Le terme chinois usuel 针灸 (zhēnjiǔ) désigne à la fois l’acupuncture et la moxibustion.


Les techniques de stimulation des points d’acupuncture sont effectuées avec des moyens divers : des aiguilles le plus souvent, mais aussi d'autres moyens physiques (mécaniques, électriques, magnétiques, thermiques, lumineux) ou physico-chimiques.


La pratique de l'acupuncture est attestée depuis plusieurs millénaires en Asie (Inde, Chine, Corée, Japon). C'est aujourd'hui, un recours thérapeutique fréquent à travers le monde.


La France est le premier pays à avoir établi des consultations hospitalières d'acupuncture (1932, Paul Ferreyrolles à l'Hôpital Bichat), à inscrire l'acupuncture dans la nomenclature des actes médicaux et à assurer son remboursement par la sécurité sociale (1948), à organiser dans les facultés de médecines un enseignement d'acupuncture sous la forme d'un diplôme inter-universitaire (1987) et d’une capacité de médecine (2007). En France la pratique de l'acupuncture est réservée aux médecins.


De par ses racines historiques, géographiques et culturelles, de ses conditions d’implantation en Occident, l’acupuncture pose un ensemble de questions suscitant des controverses dans des champs différents : médecine, anthropologie, histoire des sciences, épistémologie, sociologie et ce depuis son introduction en Europe au XVIIe siècle.
 
Propulsé par Arfooo Annuaire | Theme par Develop-PME.fr & Annuaire gratuit | Contact | Newsletter